Sexualité Après Bébé: Guide A l’Usage Des Jeunes Parents ?

Les conseils d'une sexothérapeute

Les conseils d'une sexothérapeute

Avoir un bébé est l’une des expériences les plus bouleversantes de la vie. Cet événement chamboule non seulement le corps d’une femme mais aussi le couple, et bien souvent sa sexualité. Qu’en est-il de la vie intime quand on est tout jeunes parents ? Qu’est-ce qui change et qu’est-ce qui ne change pas ? A quel rythme remettre le pied à l’étrier ? Et surtout, comment vivre cette transition de la manière la plus épanouie possible ? Voici quelques infos et conseils pour vous aider dans cette période extraordinaire.

Il s’agit réellement d’une période extra-ordinaire

Baby

La grossesse et l’accouchement sont des moments de changement majeur, notamment pour le corps d’une femme. Elle n’est plus la même, d’abord au niveau physique : hanches plus larges, périnée plus relâché, prise de poids, autant de changements physiologiques qu’il est important de prendre en compte. Hormonalement aussi, elle est en plein bouleversements : dans les premiers mois de la vie du nourrisson, une femme est programmée pour considérer sa maternité comme la première priorité.

Enfin, la dynamique elle-même du couple a changé, que ce soit si c’est un premier enfant ou non : quelle que soit la configuration familiale, elle change avec l’arrivée d’une nouveau petit être. Le système doit alors prendre le temps de trouver son nouvel équilibre. Et le couple aussi. Ne pas tenir de ces réalités et essayer de ré-entamer une sexualité « comme avant » juste après l’accouchement est bien souvent contre-productif.

 

Plus le corps est écouté, plus vite le désir se réveillera

Reconnect to your body

Tous les accouchements sont différents, et les conséquences sur le corps de la femme peuvent être minimes ou maximales selon les cas. Certaines femmes sont prêtes à faire un marathon deux jours après, tandis que d’autres dont le corps a plus souffert ont vraiment besoin de temps pour se reposer et se reconstruire. Il est vraiment crucial de tenir compte de ces paramètres, notamment en cas de césarienne ou d’épisiotomie, et de respecter les consignes du médecin qu’il faut voir régulièrement pour faire le point. Cette attention portée au corps permet bien souvent d’accélérer la convalescence.

Plus que cela, prendre en compte les limites de son corps est absolument nécessaire pour éviter de rentrer dans un cercle vicieux où la relation sexuelle est vécue comme une souffrance, au risque de voir le désir descendre en flèche. Respecter ses limites et son corps reste la meilleure manière de récupérer rapidement une vie sexuelle épanouie.

 

Rien ne sert de courir

Sex is not a race

Respecter son corps veut dire également respecter son rythme. Il est vraiment important d’y aller en douceur et de rester dans des zones agréables pour que la mémoire désirante se construisent d’expériences agréables après l’accouchement. Le désir pourra alors se nourrir de ces souvenirs agréables pour redémarrer plus facilement.

Commencez par exemple par des moments intimes de partage, des câlins, puis des massages. Pour cela, mettez en place de solutions pour laisser le nouvel arrivant entre les mains de personne de confiance. Cela vous permettre de respirer, et de vivre une ou deux petites heures en couple. En effet, au-delà de l’aspect purement sexuel, le couple a besoin, durant cette période bouleversante, de s’offrir des moments où il est la priorité.

 

En parler reste la clé

Talking about sex after having a baby

Dans tous les cas, que cela se passe de manière fluide ou non, en discuter reste la meilleure manière d’éviter le gonflement de la frustration chez l’un des partenaires, et des crises dans le couple qui sont souvent exacerbées par la fatigue.

Mais il ne s’agit pas d’en discuter n’importe comment. II est très important de sortir des modes de reproches et d’être dans le partage du ressenti de chacun. Quelques astuces : pensez à parler en « je », à exprimer vos sentiments plus que des jugements, et à tenter de construire des solutions ensemble.

 

 

Faites la kiné postnatale

Physiotherapy

Malgré la fatigue, et même si l’envie manque, motivez-vous à faire les séances de kiné que votre gynécologue vous a prescrites. S’il ne l’a pas fait, demandez-lui, ne fut-ce que pour aller faire un check-up concernant l’état de votre périnée. Comme vous le savez certainement, le périnée joue un rôle important dans la qualité de la sexualité d’une femme. Or, c’est l’un des muscles les plus sollicités lors de l’accouchement. Il est donc vraiment important de contrôler sa tonicité après l’accouchement et de faire les exercices prescrits par la kiné pour le remuscler si nécessaire.

Ecrit par Charlotte Creplet, sexotherapeute à Sexocorner