Sexe Pendant La Grossesse : Oui, Mais Comment ?

Sexe et grossesse: tous les conseils d'une sexologue

Sexe et grossesse: tous les conseils d'une sexologue

La question de la sexualité pendant la grossesse taraude la plupart des couples qui passent par cette étape de vie unique. Et si tout le monde est prêt à reconnaître que faire l’amour enceinte est bénéfique pour le bien-être et la stabilité du couple, d’autres fausses croyances ou vraies interrogations peuvent perturber tant la femme que l’homme durant ces neuf mois, et mettre à mal l’épanouissement intime des amoureux.

Sans prétendre faire le tour de la question, voici quelques infos bonnes à prendre pour les futurs parents.

 

Faire l’amour pendant la grossesse est sans danger pour le bébé.

Tant que le col de l’utérus est fermé et le bouchon muqueux en place, le placenta est protégé, et ne peut être atteint par le sexe de l’homme. Il n’est donc pas possible que le pénis « touche » le fœtus.

Il arrive que si en fin de grossesse, le col est très ouvert, et qu’il y a un risque de naissance prématurée, les gynécologues conseillent de ne plus avoir de rapport sexuel. Mais c’est avant tout pour éviter les mouvements et les vibrations qui pourraient éventuellement accélérer encore l’ouverture du col.

Avoir un rapport sexuel ne peut donc nuire à la santé du bébé. Bien au contraire : la femme enceinte qui éprouve du plaisir secrète des endorphines qui apportent aussi du bien-être au bébé.

Pregnancy and sex drive

La grossesse : une période propice à une libido plus éveillée et à un plaisir plus intense.

Pendant neuf mois, le corps de la femme connaît des bouleversements gigantesques. Cette révolution physiologique peut avoir des conséquences sur l’humeur, mais aussi sur le désir : en réalité, le paysage hormonal de la femme enceinte est plutôt favorable à une augmentation de libido.

C’est pourquoi certaines femmes voient leur désir décuplé quand elles sont enceintes. De même, les seins et les muqueuses génitales de la femme sont hypervascularisées durant la grossesse, ce qui rend ces zones plus sensibles. Là aussi, cela peut avoir un effet positif : certaines femmes connaissent alors de nouvelles sensations, et parfois leur premier orgasme.

 

Mais aussi un moment de changement qui peut être stressant.

Mais ce n’est pas si simple : autant les bouleversements physiologiques que l’impact psychologique de la grossesse peuvent compliquer le rapport de la femme à son corps et à sa sexualité. En effet, les nausées, la prise de poids, et le gonflement du ventre peuvent amener les femmes à se sentir mal dans leur peau, tandis que les questionnements autour du fait de devenir mère peuvent entraîner du stress ou de l’angoisse. Ce qui n’aide pas le désir à être au rendez-vous…

Au bout du compte, rien ne sert de se forcer : il est fondamental de s’écouter durant cette période très particulière. Entretenir l’intimité dans son couple peut aussi se faire par des moments câlins ou des massages relaxants, si l’envie de plus n’y est pas.

Pregnancy sex: tips and positions

Kamasutra de grossesse

L’un des changements majeurs de la grossesse est le ventre qui s’arrondit. Dès le quatrième mois, cela peut amener le couple à devoir revoir ses grands classiques en termes de positions sexuelles. En effet, la position du missionnaire devient vite désagréable voire impraticable. Du coup, des positions moins traditionnelles sont bien plus recommandées :

  • La position d’Andromaque, où la femme s’assied sur l’homme, est en général appréciée des femmes enceintes parce qu’elles mènent la cadence, tant au niveau du rythme que de la profondeur de la pénétration.
  • La position de la levrette permet que le ventre arrondi de la femme ne soit pas en contact avec celui de son partenaire. Là aussi, la profondeur de la pénétration peut être facilement nuancée selon les envies et la sensibilité de la femme.
  • La position de la cuillère, où l’homme et la femme sont sur le côté, avec l’homme allongé dans le dos de la femme, est idéale pendant toute la durée de la grossesse. Dans cette position, l’utérus et le bébé ne pèsent pas sur l’estomac, le clitoris reste facile d’accès pour une stimulation, et la profondeur de la pénétration peut là aussi être ajustée.

Enfin, il est courant qu’une femme enceinte connaisse des variations de lubrification durant sa grossesse. L’utilisation d’un lubrifiant, de préférence à base d’eau, ne présente aucun danger pour le bébé, et peut aider à passer au-dessus de cette sécheresse vaginale passagère.