Simuler Au Lit, Bonne Ou Mauvaise Idée ?

Simuler au lit: les conseils d'une sexologue

Simuler au lit: les conseils d'une sexologue

Selon une grande enquête réalisée en 2014 en France, près de 7 femmes sur 10 admettent avoir déjà fait semblant de jouir au moins une fois dans leur vie… Et près d’une sur 10 disent le faire souvent. Certaines sont très bonnes comédiennes : on se souvient de la scène mythique du film Quand Harry rencontre Sally, où, dans un restaurant bondé de monde, Meg Ryan prouve à Billy Crystal, par A plus B et à grand renfort de vocalises, que oui, il peut être dupe à propos de l’intensité du plaisir de sa partenaire

Mais simuler a-t-il un intérêt ? Ou est-ce plutôt dangereux pour le couple ? En réalité, cela dépend. Selon le contexte et l’intention, la simulation peut être ou néfaste à la relation, ou au contraire assez positive.

Simuler au lit: voici les Dos and Don’ts!

Don’t: Simuler pour ne pas vexer

Simulating not to upset your partner

Parmi les raisons pour lesquelles les femmes simulent, ne pas vexer son partenaire revient souvent. Or, dans ce cas-là, mimer le plaisir alors que vous ne ressentez rien peut s’avérer contre-productif : vous envoyez le mauvais message à votre partenaire en lui faisant croire que ce qu’il fait vous plaît. Du coup, il ne peut pas réaliser que, peut-être, vous auriez besoin qu’il aille moins vite, ou que vous auriez voulu plus de préliminaires. Communiquer sur ce qui vous plaît ou ce que vous aimez moins avec franchise reste fondamental dans une relation intime, et simuler peut clairement brouiller la communication sexuelle.

 

Don’t: Simuler pour finir plus vite

Simulating to get it over with

De même, simuler pour que ça s’arrête plus vite est une stratégie qui empêche votre partenaire de se rendre compte que la relation ne vous épanouit pas. Il est vrai qu’il n’est pas toujours facile d’aborder le sujet, et que la peur de blesser l’autre nous empêche parfois de dire les choses avec franchise. Pourtant, cette authenticité est la meilleure voie pour que la relation intime soit un espace de partage et non un « mauvais moment à passer ».

 

Dos: Simuler pour faire monter l’excitation

Simulating to turn you on

Par contre, amplifier légèrement l’effet de ses caresses en gémissant un peu plus fort, ou en accélérant sa respiration peut devenir un langage pour guider votre partenaire. Vous montrer un peu plus expressive peut lui donner de précieuses indications sur ce qui vous plaît, sans avoir à y poser des mots. Et, cerise sur le gâteau, cela vous met en condition : accentuer votre réponse sexuelle vocale peut vous permettre de vous mettre plus encore en mode érotique, et donc de faire grimper votre excitation. Et celle de votre partenaire.

 

Au final, simuler n’est ni bon ni mauvais. Cela dépend essentiellement de l’intention. Ce qui compte le plus, c’est que vous ne négligiez pas votre plaisir. Vous n’avez pas à vous sentir coupable de ne pas avoir joui lors d’un rapport sexuel. Votre chemin vers le plaisir est le vôtre et vous avez le droit de guider votre partenaire pour qu’il/elle vous accompagne sur ce chemin. Et si simuler est un moyen pour vous d’exprimer ce que vous aimez, alors gémissez!

Ecrit par Charlotte Creplet, sexotherapeute à Sexocorner